Le Comité d’Éthique VR publie la première « Charte de  recommandations sur l’usage de la Réalité Virtuelle », une compilation de règles de précaution pour éviter les effets  indésirables des technologies immersives.

Paris, le 29 octobre 2019 – La « Charte de recommandations sur l’usage de la Réalité Virtuelle », issue des réunions mensuelles du Comité d’Éthique VR, est la première initiative en Europe pour cadrer l’usage de la réalité virtuelle en formation ou en prévention dans un environnement professionnel. Ces recommandations couvrent essentiellement le champ opérationnel et se veulent à destination des commanditaires, des utilisateurs, et des producteurs de contenus immersifs. 

Dans les technologies immersives, la réalité virtuelle (VR), qui consiste à recréer un monde entièrement virtuel généré par un ordinateur et dans lequel l’utilisateur peut s’immerger complètement, est probablement celle qui provoque l’impact le plus important sur les systèmes cognitif et émotionnel de l’utilisateur. 

L’immersion provoquée par le système de réalité virtuelle, en visiocasque, est telle qu’elle a prouvé son efficacité dans la thérapie contre les phobies. Mais si elle a un impact si fort sur la cognition, il appartient à la filière de s’intéresser à son encadrement. 

En effet, les technologies immersives ont désormais atteint une maturité qualitative et opérationnelle suffisante pour être considérées durablement, par les industriels, dans les processus de formation, de prévention, d’apprentissage, et d’assistance au geste technique. Elles vont alors être confrontées aux contraintes de l’environnement de travail. Et pourtant, leurs effets ne sont pas encore totalement connus. L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) s’est saisie du dossier pour étudier leur impact sanitaire et livrera des conclusions en 2020. Mais dès à présent, la filière réagit avec la création d’un Comité d’Ethique VR dont l’une des missions est de publier des recommandations à destination des commanditaires, des utilisateurs et des producteurs de contenus immersifs pour éviter des écueils bien connus de la profession.

Ces 22 recommandations couvrent les effets des incohérences sensorimotrices (SM), des interfaces fonctionnelles irréalistes (CG), des contenus inappropriés (CT), des états psychologiques et cognitifs inadaptés (PS), des modalités pratiques mal préparées (MP). Elles ont été élaborées par le Comité d’Ethique VR qui regroupe psychiatres, neuropsychologues, chercheurs, experts de l’immersion, producteurs de contenus immersifs, grandes entreprises dans un objectif de faire de cette charte une référence dans l’usage de la réalité virtuelle. 

Ces recommandations n’ont pas l’objectif de freiner l’usage de la réalité virtuelle mais elles sont, au contraire, destinées à faire bénéficier l’écosystème des apprentissages, encore empiriques, des quelques années d’existence de cette technologie dans les jeux, les divertissements, et les simulateurs. 

Télécharger la Charte de recommandations sur l’usage de la Réalité Virtuelle 

Contact Presse 

Franck Rougeau – ethique@vr-connection.com 

Le Comité d’Ethique VR 

Le Comité d’Éthique VR est un groupement indépendant de psychiatres, neuropsychologues, chercheurs, experts de l’immersion, producteurs de contenus immersifs, grandes entreprises. Il est mis en place à l’initiative du GIE VR Connection, la filière française des solutions immersives, et est présidé par M. Franck Rougeau. Le comité a pour vocation de : 

  • Définir les règles à respecter et émettre des recommandations à destination des donneurs d’ordre (commanditaires, prescripteurs, ingénieurs pédagogiques, validateurs, formateurs, élèves et utilisateurs) et des producteurs de contenus, de façon à limiter les effets indésirables des expériences immersives pour les usages professionnels ; 
  • Créer une sorte de PEGI VR (création du système d’évaluation, développement du lobby du label, structuration et reconnaissance du label dans la réglementation), de façon à classifier les contenus immersifs produits par les studios dans un objectif d’information de l’utilisateur grand public sur l’intensité de l’impact généré par l’expérience. 

https://www.vr-connection.com/comite-dethique-vr/ 

Le GIE VR Connection 

Le groupement VR Connection est le 1er Hub de collaboration dédié à la production et à la diffusion des technologies immersives. Sa vocation est de rassembler les acteurs de la filière pour adresser les grands projets immersifs et développer ainsi l’écosystème. En conseillant les grands groupes dans leur stratégie numérique, en rassemblant les expertises des studios adhérents, en organisant efficacement la production collaborative des contenus, en accélérant les startups les plus prometteuses et en fournissant des solutions de diffusion standardisées, le groupement VR Connection valorise et développe la filière française des technologies immersives. 

https://www.vr-connection.com